Nous collaborons depuis le début avec des acteurs et des danseurs venant de Suisse et de France. Nous avons formé une équipe à géométrie variable, habituée à notre méthode et capable de s’adapter très vite à des projets différents. Cette équipe compte actuellement une dizaine d’interprètes.

 

Contact

Zoé Cadotsch
+41 78 802 68 60
contact@lesfondateurs.ch

Julien Basler
+41 78 653 44 91
contact@lesfondateurs.ch

 

facebook

Julien Basler

Diplômé du conservatoire d’art dramatique de Lausanne. A joué notamment sous la direction de François Marin, Denis Maillefer, Francis Reusser, Kristof Kieslowski, Dorian Rossel, Christian Geffroy-Schlittler, dont il a aussi été l’assistant. A été le co-créateur du collectif Le Club des arts en 2000 dont il a signé toutes les mises en scène, puis de la compagnie Les fondateurs, avec Zoé Cadotsch en 2009, pour laquelle il est acteur et metteur en scène. Les fondateurs ont créé une dizaine de spectacles qui ont été joués notamment à Genève, Lausanne, Sierre, Neuchâtel, Monthey, Nyon, Hédé (Bretagne), Centre Culturel Suisse de Paris, Bastia. Ils ont été lauréats du prix « Prairie pour-cent culturel Migros » en 2013. Ils continuent leur recherche sur l’improvisation et la construction scénographique. En 2014 il a co-écrit et mis en scène le spectacle Tarantino shake à Perm, Russie, qui a fait partie du répertoire du Teatr Teatr pendant deux ans. Il collabore également avec Zoé Cadotsch pour le Centre International d’Archivage d’Anecdotes en tant qu’acteur et dramaturge. Il poursuit en parallèle un projet vidéo intitulé Collection particulière.

Zoé Cadotsch

Diplômée de l’Ecole supérieure d’Arts Appliqués de Genève, son travail personnel mêle scénographie, arts plastiques et acteurs. Elle crée les décors de toutes les pièces du Club des Arts et collabore également avec d’autres metteurs en scène comme Christian Geffroy-Schlittler, Gaëtan Fragnère, Roberto Garieri, Dorian Rossel et le collectif RDH. Depuis 2009, avec « Les fondateurs », elle poursuit, avec Julien Basler, une réflexion sur la construction scénographique comme canevas d’improvisation. Elle signe en parallèle ses propre créations, expositions-performances dans lesquelles elle associe l’objet et l’acteur. La première de cette série a été « Au commencement était la poste » (La Bâtie-Festival) suivi de « La voie des choses » (Festival Far°, Centre Culturel Suisse, Paris). Elle a depuis 2015 sa propre compagnie, Ruya connection qui a bénéficié d’une résidence de trois ans à St Gervais Genève Le théâtre où elle a présenté en 2016 sa dernière création, l’exposition-théâtrale, Le Centre international d’Archivage d’Anecdotes.